IMG_4739

Dans les communautés des bidonvilles, le CEEP travaille sur l’éducation, la santé et l’autonomisation pour les enfants exclus du système scolaire et leurs familles.


Objectifs

  • Intégrer des enfants ayant entre 8 et 14 ans, qui ne sont jamais allés à l’école ou qui l’ont abandonnée, grâce à des techniques de rattrapage et suivant des principes d’apprentissage accéléré.
  • Fournir des cours de remise à niveau pour les enfants intégrés dans les écoles.
  • Former un groupe d’éducateurs, d’adolescents et de mères habilités à structurer le projet et renforcer une perspective de prévention dans les domaines de la santé sexuelle, reproductive et mentale des adolescents, englobant dans ce processus, les connaissances de la vie.
  • Diriger l’ensemble des initiatives concernant l’universalisation de l’éducation et l’autonomisation des communautés locales, dans les bidonvilles.

 Informations clé

  • Date de création : 2004
  • Nom anglais : Community Education and Empowerment Programme (CEEP)
  • Zone d’action : Calcutta – 14 centres au sud et à l’est de la ville, dans les bidonvilles de Kalighat, Dhapa, Lockgate, Tangra
  • Nombre de bénéficiaires : 213 enfants de 8 à 14 ans

 Activités

  • L’équipe de Tomorrow’s Foundation a réalisé que les enfants sortis du système scolaire – ou n’y étant même jamais entrés – avaient besoin d’aide pour construire leur avenir. Ce programme aux activités multiples a ainsi été créé pour répondre aux besoins des communautés en matière d’éducation, de santé et d’autonomisation. Les actions sont ciblées sur les enfants de 9 à 16 ans en particulier, à travers 14 centres répartis dans différents bidonvilles de Calcutta et gérés par des enseignants expérimentés issus des communautés.
  • En outre, pour participer à l’autonomisation des communautés et leur assurer des moyens d’existence durables, une unité de confection a été mise en place dans le cadre du programme Swabalamban. Des groupes d’entraide (self help groups) ont été formés. Des réunions mensuelles sont organisées sur des sujets comme l’auto entreprenariat, les liens avec le marché, le rôle des femmes ou encore les activités lucratives.

 Les réalisations (2014-2015)

  • 25 étudiants ont réintégré un enseignement traditionnel à l’école
  • 15 jeunes ont terminé leurs cours 2014-2015.
  • 6 ont démarré une activité professionnelle à domicile (pour un revenu moyen de 4500 roupies par mois).
  • D’autres étudiants travaillent à temps partiel dans des entreprises de confection
  • 6 éducateurs ont suivi une formation sur la santé reproductive (droits de l’enfance, caractéristiques de l’adolescence, mariage précoce, clichés et idées fausses sur la menstruation). Les éducateurs ont ensuite organisé des sessions d’information auprès des élèves adolescents
  • 175 étudiants sur 178 sont passés dans la classe supérieure
  • 10 groupes d’entraide ont été créés, impliquant 105 mères

En savoir +